Dvergr

De Le wiki Camelot Unchained - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'un Dvergr
Portrait

The Becoming™

La déchirure du Voile a déchaîné la puissance des tempêtes du voile altérant inexorablement la vie sur notre planète. Alors que la puissance brute des tempêtes du voile a engendré une dévastation terrible, elle s’est aussi mêlée à l’esprit vif de l’humanité pour donner naissance à une toute nouvelle faune et flore pour notre monde. De plus, elle a aussi transformé les rares survivants en des êtres allant du cauchemar vivant jusqu’aux héros et légendes. Il en résulte que les races jouées dans Camelot Unchained ont commencé leurs existences il y a des lustres de cela en tant qu’entités différentes pour évoluer lentement vers ce qu’elles sont aujourd’hui. Ce changement est connu comme “The Becoming” et les Dvergars, que l’on nomme communément des Nains, sont un parfait exemple de l’interaction entre la puissance, les rêves et la capacité à survivre donnant naissance à une race légendaire, bien qu’unique en son genre.

Avant la déchirure, il n’y avait pas de Dvergar. Bien qu’il soit vrai qu’une partie de l’humanité a toujours travaillé dans les mines, les Dvergars n’étaient qu’une race mythologique dont l’histoire a évoluée et changée à travers les siècles. Lorsque les tempêtes du voile commencèrent à s’abattre sur le monde, beaucoup furent piégés dans un labyrinthe de mines soit parce qu’ils y travaillaient soit simplement car ils cherchaient à se protéger de la furie des orages en se réfugiant dans les profondeurs des cavernes montagneuses et sous terre. Tandis que la plupart de ceux ayant fui dans ces endroits moururent pour diverses raisons, une partie isolée de l’humanité survécu à travers eux. Cependant, alors que les mines fournissaient un refuge contre les pires effets des orages, la puissance de ceux-ci trouva malgré tout un chemin à travers les tréfonds du monde. A travers les siècles les humains ayant trouvé refuge dans ces lieux s’adaptèrent non seulement pour survivre mais aussi pour prospérer de façons qu’ils pensaient inimaginables, utilisant inconsciemment le pouvoir des tempêtes du voile dans le but de les aider à survivre.

Le Becoming apporta des changements dans l’évolution des survivants, évolution comparable à celle du “monde naturel” mais avec un rythme nettement plus rapide. Chaque génération d’humain apporta des changements à la fois physiques et mentaux qui furent ainsi transmit de génération en génération. Ces modifications n’étaient pas simplement causées par le besoin d’adaptation pour survivre à un nouveau monde, mais aussi causées par la conservation des histoires et des traditions de l’ancien monde. De plus les survivants furent reconnaissant envers la terre qui les avait sauvé, ce qui créa une réaction en chaîne dans laquelle furent changés non seulement les survivants mais aussi les montagnes, mines etc. les ayants nourrit et protégés des ravages provoqués par les orages à la surface de la terre. Ces lieux évoluèrent avec leurs habitants, créant un monde souterrain aussi différent de ce qu’il était dans le passé que les Dvergars différaient de leurs ancêtres humains. Oubliez les mines et/ou cavernes froides et sans vie mais imaginez plutôt un monde souterrain où la vie s’exprime avec une myriade de créatures et de points de vue que l’on ne peut croire à moins de les observer soit même. Souvenez-vous qu’il s’agit d’un monde de fantaisie et de magie, et donc, cela permet aux créatures de vivre là où dans le “vrai monde” il serait impossible de survivre, ni même dans un monde dominé par les lois de la physique que nous connaissons aujourd’hui. La vie dans les cavernes des Dvergars a beau être dirigée par des forces magiques, elle n’en reste pas moins réelle. D’un autre coté ça rend les choses bien plus intéressantes.

Les siècles passants les Dvergars devinrent plus heureux dans leur “monde souterrain” et perdirent tout intérêt pour les changements du “monde extérieur” au-delà de leurs cavernes. Les sorties et chemins s’oublièrent avec le temps et, pour les Dvergars, le monde extérieur ne devint qu’un simple monde de légende tout comme les Dvergars l’était pour l’humanité avant la déchirure. Tout comme le corps de Dvergars, leur esprit et capacités devinrent plus adaptés à la vie dans leur monde, le désir de vivre ailleurs ou d’explorer diminua grandement. Jusqu’au jour où une jeune Dvergar décida de défier les “Anciens” (Dirigeants de son clan) et pris la décision de chercher un chemin vers le monde extérieur. Son histoire est un conte à elle seule, pour l’instant elle peut se résumer au mieux par la fin de son conte. Utilisant sa capacité à transformer et absorber la roche solide elle traversa ainsi la dernière barrière rocheuse vers le monde extérieur. Elle ressentit l’afflux d’eau chaude et de rayons solaires sur son visage à mesure que la terre s’ouvrait et elle retrouva à interrompre un groupe de Vikings se baignant dans une source d’eau chaude. Nul besoin de le préciser, à la fois elle et les baigneurs ouvraient de grands yeux surpris. Il est dit que les cris émanant des deux côtés résonnent encore à travers les cavernes du monde intérieur et dans les terres Vikings.

Ainsi se termine la première légende Dvergar.